• Un anniversaire qui compte

    Le 29 avril 1945, il y a donc 70 ans, les femmes obtenaient le droit de vote en France. Les hommes avaient déjà le droit de voter depuis plus d’un siècle ! Du coup, ce sont 12 millions de femmes qui ont pu aller aux urnes pour la 1ère fois, pour des élections municipales (élire les maires des communes).

    Les femmes étaient donc reconnues comme citoyennes, dans un pays démocratique, c'est-à-dire un pays où le peuple donne son avis sur les gens qui le dirige.

    « Tous les hommes naissent libres et égaux ». Cette phrase de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 a servi pour convaincre à accorder le droit de vote aux femmes.

    70 ans plus tard, on s’aperçoit que les femmes sont plus présentes dans la politique. Pour les dernières élections, les départementales, il y a eu autant de femmes que d’hommes qui se sont présentés et qui ont été élus. En Ardèche, il y a 34 conseillers départementaux, 17 hommes et 17 femmes. C’est ce qu’on appelle la loi sur la parité, l’égalité de nombre entre les hommes et les femmes.

    Mais il reste encore beaucoup à faire ; les femmes sont rarement élues présidentes. Dans les départements, il y a 10 femmes présidentes et 91 hommes !

    70 ans plus tard, ce sont les personnes en situation de handicap qui veulent faire reconnaître leur citoyenneté et donc leur droit de vote. En 1945, 12 millions de femmes ont pu voter. En 2015, 12 millions de personnes sont considérées comme handicapées. C’est comme si l’histoire se répète, même si on comprend que c’est plus facile d’accorder le droit de vote aux femmes qu’aux personnes handicapées.

    La loi de 2005 (voir page Téléchargements) dit que toute personne handicapée a les mêmes droits que tout citoyen. Alors c’est sûr, des personnes qui sont beaucoup handicapées ne peuvent pas voter ou ne s’intéressent pas à la politique. Mais pour ceux que ça intéresse, c’est compliqué d’avoir sa carte d’électeur.  Si on est sous tutelle, il faut demander au juge des tutelles. Il faut aussi voir le médecin parfois et répondre à des questions pour savoir si on connaît la politique.

    Pour aller plus loin :

     le programme de l'UNAPEI pour 2012 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :