• Vendredi 10 avril, le Président de la République, François Hollande, vient en Ardèche. Il est toute la matinée à Vallon Pont d’Arc pour inaugurer la réplique de la Grotte Chauvet. Seront présents avec lui : Fleur Pellerin Ministre de la Culture, M. Queyranne Président du Conseil Régional de la région Rhône-Alpes, Hervé Saulignac Président du Conseil Départemental, Pascal Terrasse et Sabine Buis Députés et M. Buffat Directeur de la Grotte Chauvet. Sont prévus un discours et une inauguration.

    lart-parietal-de-la-grotte-chauvet_442723

    L’ouverture au public est prévue le 25 avril. La « vraie » grotte Chauvet n’est pas à visiter, car cela risquerait d’abîmer les peintures à l’intérieur. Alors, des experts ont décidé de la refaire à l’identique dans un lieu où les gens pourront la visiter. Il a fallu des années pour faire ce projet. Ils se sont servis de photos, de visites de la vraie grotte pour tout reproduire dans des ateliers, notamment à Toulouse. Beaucoup de professionnels ont participé à ce projet : des dessinateurs, des peintres, des graveurs, sculpteurs, des experts en sonorité, lumière, couleur, en technique 3D.

    0-chauvet-303d446

    Nous pourrons donc visiter une grotte artificielle avec ses 1000 dessins, dont une célèbre scène de chasse de 70 m². Il y aura aussi un restaurant, un musée, des espaces d’exposition. On pourra apprendre à faire du feu ou tailler la pierre comme il y a 36 000 ans. A cette époque, les femmes et les hommes préhistoriques se débrouillaient pour trouver à manger (la chasse, la pêche, la cueillette), se protéger des intempéries. Ils vivaient dans des grottes, comme celle de Chauvet. Dedans, ils ont peint avec les mains, ont utilisé des pierres qu’ils faisaient brûler pour obtenir des sortes de crayons et du charbon de bois. Ils dessinaient ce qu’ils vivaient : des scènes de chasses, des troupeaux d’animaux…

    entree chavet

    Si la grotte s’appelle comme ça, c’est parce que Jean-Marie Chauvet fait partie des trois spéléologues ardéchois qui ont découvert cette grotte, en 1994. Elle est au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis quelques mois. Ce classement permet au site d’être mieux protégé (photo ci-contre : l'entrée de la grotte artificielle "Caverne du Pont d'Arc).

    Pour plus d'infos (cliquez sur les titres) :

    site du Dauphiné Libéré , site de France 2 , site DrômeArdècheTV


    votre commentaire
  • Nous avons découvert un "koud'keur" pour le prochain Eurovision. C'est un concours de musique et de chant où de nombreux pays sont représentés par un groupe, une chanteuse ou un chanteur. C'est un concours qui existe depuis longtemps, qui se passe tous les ans.

    648x415_pertti-kurikan-nimipaivat-pkn-representera-finlande-eurovision

    Cette année, nous avons vu que la Finlande sera représentée par un groupe de musique punk. Nous ne sommes pas tous fans de cette musique, mais ce qui nous a intéressé est la composition de ce groupe qui s'appelle PKN (en photo, site internet de "20 minutes"). Ils sont 4, un batteur, un guitariste, un bassiste et un chanteur. Ils jouent ensemble depuis 6 ans. Ils se sont fait connaitre à un atelier de musique pour personnes en situation de handicap. Car ce sont des musiciens trisomiques ou autistes; voilà ce qui fait qu'ils sont dans notre rubrique. 

    Ils se disent très heureux d'avoir gagné le droit de faire l'Eurovision, ils ne s'attendaient pas à un tel succès. En Finlande, ce sont des stars. Nous espérons que les juges leur donneront assez de points pour gagner ou en tout cas pour faire parler d'eux. Nous on le fait car nous pensons qu'ils le méritent ! Ils ont l'air heureux quand ils font de la musique. Faire ce que l'on peut, ce que l'on aime, voilà ce qui compte. Donc nous avions envie de vous en parler pour montrer que le plus important n'est pas leur handicap mais que les gens aiment leur musique.

    Pour en savoir plus : sur le site de Francetvinfo 


    votre commentaire
  • Nous avons entendu parler d’un apprenti cuisinier trisomique qui a fait un repas à l’Elysée. Nous avions envie d’en savoir plus. Nous avons cherché sur internet et découvert son parcours qui mérite notre « koud’keur ».

    phélysée

    Pierre-Henri Masson a 23 ans (le voici en photo,  site internet de France 3 Bretagne). Il vit en Bretagne et va en ESAT. Il apprend la cuisine depuis 5 ans. IL dit vouloir faire comme son grand-père, déjà cuisinier. Il a remporté un concours de cuisine, "l’assiette gourm’hand", réservé à des personnes en situation de handicap mental. Il a donc gagné le droit de faire un stage d’une semaine dans les cuisines de l’Elysée, là où vit le Président de la République. Il a pu rencontrer M. Hollande et même lui faire une accolade. Il avait l’air ému, comme ses parents, qui étaient très fiers aussi.

    Voilà un exemple qui montre que des personnes en milieu dit « protégé » peuvent faire plein de choses, être les meilleurs et se débrouiller dans la vie en dehors de leur foyer. Alors bravo à lui. On espère que ce moment lui donnera de bons souvenirs et l’aidera pour le futur.

    Pour en savoir plus : sur le site de France 3 Bretagne , de "Bretagne Handicap" 


    votre commentaire
  • Mise à jour le 20/02

    La marche du 11 février marquait les 10 ans de la loi votée en 2005 sur "l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées". Des gens se sont réunis à Privas pour montrer leur mécontentement sur le non respect de cette loi. Le gouvernement a choisi de repousser les objectifs notamment en matière d'accessibilité. Il est prévu que les travaux se fassent dans les trois ans pour tout établissement recevant du public (école, mairie, salle de concert, tribunal, cinéma...). A suivre...

    Pour des photos sur le rassemblement à Privas : cliquez ici 

    Pour plus d'info sur l'ordonnace du gouvernement : cliquez ici 

     

    Article du 6/02

    Le 11 février 2015, on fête les 10 ans d'une des lois les plus importantes concernant les personnes en situation de handicap. Le 11 février 2005 était votée la "loi pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées". Dans cette loi, on trouve une définition du handicap, qui a permis de faire une loi qui concernait toutes les personnes. Cette loi a aussi créé le "droit à la compensation qui permet de recevoir de l'argent pour faire des travaux à la maison, pour circuler en véhicule adapté... Elle a aussi créé les Maison Départemantales des Personnes Handicapées (MDPH). C'est le  lieu où est regroupés toutes les informations, les services, par exemple pour avoir sa carte d'invalidité, pour avoir les allocations, pour parler de notre orientation... En Ardèche, la MDPH se trouve à Privas.

    La loi de 2005 parle aussi beaucoup d'accessibilité, c'est à dire de la possibilité pour toutes personnes "à mobilité réduite" (en fauteuil, qui a du mal à marcher, les personnes âgées...) de circuler facilement. Les établissements publics (mairie, école, salle des fêtes, tribunal...) devaient être, 10 ans plus tard, donc en 2015, accessibles à tous. Faire des rampes d'accès, des ascenseurs, des trottoirs assez larges... permettraient de respecter la loi.

    10 ans plus tard, on s'aperçoit que cette loi est très intéressante mais pas appliquée partout. C'est vrai que ça demande du temps, de l'argent, mais il reste encore beaucoup à faire, sans attendre. On n'aimerait bien savoir ce qu'il va se passer, comment la loi peut être mieux appliquer. Quand on se promène dans Aubenas, on trouve encore des endroits où ce n'est pas facile de circuler, à cause des petits trottoirs, des voitures mal garées...

    Pour marquer le coup, des personnes se sont réunies pour défendre leurs droits: le "Collectif pour une France accessible". Il appelle à un rassemblement le mercredi 11 février devant l'Assemblée Nationale à Paris. A Privas, la Délégation Départementale APF (Association des Paralysés de France) de l'Ardèche organise une marche le même jour.

     

    apf 07
    "Manifestation citoyenne et solidaire à Privas, le 11 février 2015 : rendez-vous Place des Mobiles, à 13h00,

    pour rejoindre ensuite la Préfecture de l’Ardèche, rue Pierre Filliat à Privas, le 11 février 2015 à 13h30"

    Pour plus d'info, cliquer sur ce lien :  Appelrassemblementaccess2015

    Pour en savoir plus, cliquez ci-après Où en sommes nous ? 

    Voir en rubrique "Téléchargements" un résumé de cette loi.


    votre commentaire
  • Les 5 et 6 décembre 2014 a eu lieu comme chaque année le Téléthon. L'événement a permis de récolter plus de 82 millions de promesses de dons. Cet argent sert surtout pour la recherche, pour trouver des remèdes contre des maladies rares.

    Ces maladies sont dites neuro musculaires, c'est à dire qu'elles empêchent les muscles de fonctionner correctement. Les malades ont donc des problèmes pour se déplacer, faire des mouvements simples. Du coup les malades sont en situation de handicap; elles ont des soucis pour aller à l'école, pour circuler, pour manger et pour se débrouiller au quotidien. Ces maladies sont aussi génétiques, c'est à dire qu'elles sont dans notre corps.

    Le Téléthon a été créé en France en 1987. Il réunit chaque année environ 200 000 bénévoles.  5 millions de français organisent et participent à 20 000 animations, dans 10 000 communes. Cette année, il y a eu des défis sportifs, des visites (notamment un ESAT en Alsace qui fait une journée portes ouvertes), des ventes de gateaux, des lâchers de ballons, des spectacles de danse... A la télé, l'émission dure 30 heures. Un numéro de téléphone spécial est mis en place : le 3637. Le site internet est aussi très utilisé (afm-telethon.fr). D'ailleurs il est possible de faire un don toute l'année.

    Une association a été créée : AFM Téléthon. Elle regroupe des parents et des malades. Les adhérents sont bénévoles ou salariés. Le but est surtout d'aider et de communiquer autour des maladies.

    16807_TELETHON-2014_30x40_HD_ok

    16807_TELETHON-2014_30x40_HD_ok2

    16807_TELETHON-2014_30x40_HD_ok3

    Nous avions envie de parler de cette manifestation car ça nous touche. Nous suivons à la télé; il y a des témoignages émouvants. Beaucoup de gens se mobilisent et font beaucoup de choses pour ramener des sous. Pour résumer nos sentiments, nous parlerons de solidarité, c'est à dire que tous ceux qui se sentent concernés, malades ou pas, jeunes, vieux, partout en France peuvent faire quelque chose pendant ce week end. Quand il y a un problème, c'est plus facile de le régler ensemble, d'aider ceux qui ne peuvent pas, de parler de ce problème. La solidarité, c'est s'entraider, oser parler de la maladie sans pitié mais en étant réaliste.

    Nous espérons que les chercheurs vont mettrent au point un médicament qui peut guérir.

     

    Pour en savoir plus le site de l'association AFM Téléthon 

    Pour revoir un rportage sur le quotidien d'une adolescente malade"Toujours y croire" 


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique