• De la grève à la liberté d'expression

    En parlant de la grève, on arrive sur la liberté d'expression. Liberté d’expression, être libre de dire ce qu’on veut. Etre libre de faire, de ne pas faire. Mais ça ne veut pas dire que l’on peut faire ou dire tout. D’ailleurs, nous pensons souvent à ce qui est interdit. Mais à ce qui est autorisé…

    Au SAJ, on a le droit à quoi ? Nous avons tous répondu en donnant des exemples sur ce qu’on n’a pas le droit de faire. Et sinon ? Il nous a fallu un peu de temps pour penser et trouver des exemples de ce qu’on a le droit de faire : la fête, de la musique, manger, faire la bise le matin « parce qu'on se connait » pour David, être énervé. Etre énervé ? Oui mais ça dépend après de la façon de le manifester, de l’exprimer. On revient sur notre sujet !

    En 2012, des femmes et hommes politiques se sont réunis pour faire un texte sur les droits des personnes accueillies dans des endroits comme le SAJ. Ce texte s’appelle une charte. Elle regroupe 12 droits.

    1.      1 « Droit à la non-discrimination » : discriminer veut dire séparer, traiter différemment. Au SAJ, on arrive comme on est, avec nos différences. On doit s’occuper de nous de la même façon que tout le monde accueilli, quel que soit ce que nous sommes, homme ou femme, jeune ou vieux… Nos différences sont aussi respectées, par exemple au repas, entre ceux qui sont au régime, ceux qui ne mangent pas de viande…

    2.     2  « Droit à un accompagnement adapté » : on a le droit de participer à l’emploi du temps le lundi matin et de donner nos préférences. Ce sont les éducateurs qui adaptent en fonction de nos choix. C’est adapter aussi les horaires et rentrer à la maison plus tard pour faire le Téléthon ou une sortie plus loin. Certains adultes accueillis ne viennent pas tous les jours non plus.

    3.     3 « Droit à l’information » : on a le droit de savoir comment fonctionne le SAJ (les horaires, le nombre d’éducateurs, les vacances…).

    4.     4 « Le libre choix et la participation de la personne » : on fait des choix dans les activités, pour les sorties, les repas du mardi, les séjours. Il y a aussi notre projet personnalisé où on dit ce qui nous convient, ce qu’on aimerait changer. Nos familles sont au courant de tout ça, parfois on leur demande leur avis aussi.

    5.      5 « La renonciation » : on peut dire stop et ne plus avoir envie de venir au SAJ, si ça ne va plus, si ça ne nous convient plus.

    6.     6 « Les liens familiaux » : le SAJ « favorise le maintien des liens familiaux », « évite la séparation avec la famille » ou les frères et sœurs. Mais le SAJ prépare à une vie en dehors de la maison des parents, pour qu’on puisse le plus possible se débrouiller sans les parents, comme on peut et comme on veut. Vivre ailleurs que chez nos parents, ça ne veut pas dire ne plus les voir. On pense à Magali ou à Loïc qui sont maintenant en internat ; ils restent la nuit en foyer, mais ils voient leur famille le week end, pendant les vacances, en visite.

    7.     7 « Droit à la protection » : en sortie, en rando, comme au SAJ, on veille sur nous, sur notre état de santé. Si on est malade, on peut aller voir l’infirmière de l’IME. Si on se fait mal, on peut se faire soigner. Dans les véhicules, on fait attention à avoir la ceinture de sécurité, que les fauteuils soient bien attachés.

    8.    8 « Droit à l’autonomie » : on a le droit de circuler comme on veut dans le SAJ et en dehors. Evidemment, il faut être prudent. On peut demander aux éducateurs de nous accompagner.  On a le droit aussi de garder des affaires à nous (un portable, des sous quand on sort…). On a aussi un casier chacun pour ça.

    9.    9 « Droit à la prévention et au soutien » : la prévention, c’est préparer, prévenir pour l’avenir. C’est par exemple connaitre les façons de faire quand une situation arrive. Au SAJ, on nous soutient dans des moments importants de notre vie (notre arrivée au SAJ, notre départ, des problèmes de santé dans notre famille…).

    11 10 "Droits civiques » : on pense au droit de vote. Au SAJ, tous les adultes accueillis ont le droit de voter pour le CVS. David et Nicolas ont aussi le droit de voter en dehors du SAJ. David a été voir un docteur et une juge pour qu’il puisse avoir sa carte d’électeur.

    11.  11 « Droit à la pratique religieuse » : on a le droit de prier par exemple. Mais il faut là aussi respecter le fonctionnement du SAJ. En tout cas, quelles que soient notre religion, nos croyances, elles doivent être respectées au SAJ.

    12.  12 « Dignité et intimité » : dignité veut dire respect pour quelque chose ou pour quelqu’un. Même si au SAJ, on s’entend plus ou moins, il faut se respecter. L’intimité est liée à la vie privée ; on n’est pas obligé de tout dire à tout le monde.

     

    Ces 12 droits sont inscrits dans une loi. Tous les adultes accueillis au SAJ, toutes personnes qui sont dans des établissements comme le SAJ ont ces droits.


  • Commentaires

    1
    munoz
    Vendredi 4 Novembre 2016 à 18:15

    Bonjour,

    C'est bien d'avoir abordé la liberté d'expression avec les adultes du SAJ. Ils prennent conscience que l'on ne peut pas tout faire ou tout dire mais parfois s'exprimer fait du bien. Le respect est aussi très important. Bravo pour cette initiative.

    Bonne journée

     Cordialement

    Mme Munoz

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :